© Conseil canadien du porc | Canadian Pork Excellence Programs (CPE):

Archives

  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • Le système canadien de traçabilité des porcs atteint une étape déterminante

    juillet 16th, 2012

    Le Conseil canadien du porc (CCP) accueille favorablement la modification apportée au Règlement sur la santé des animaux du Canada, qui expose en détail les exigences proposées en matière de traçabilité des porcs.  Cette modification constitue un important jalon sur la voie menant à l'insauration d'un système national de traçabilité des porcs.

    La publication dans la Partie I permet la formulation de commentaires sur la modification proposée avant qu'ils ne soient publiés dans la Partie II de la Gazette du Canada, qui permet d'édicter une loi.  Le CCP encourage ses membres et les partenaires de l'industrie à participer à la période de commentaires publics qui prendra fin le 13 août 2012.

    Le président du CCP Jean-Guy Vincent a admis que le Canada est un des rares pays du monde à instaurer un système national de traçabilité des porcs. « La traçabilité gagne en popularité sur les marchés locaux et internationaux prisés.  En étant l'un des premiers pays à mettre en œuvre un système national de traçabilité, l'industrie du porc canadienne a l'occasion d'améliorer sa compétitive commerciale », a affirmé M. Vincent. « Une fois combiné aux autres programmes du CCP tels que les soins des animaux, l’assurance de la qualité canadienne et le programme de biosécurité du Conseil canadien de la sécurité porcine, un programme de traçabilité reconnu et applicable à l’échelle fédérale continuera de distinguer notre produit en tant que chef de file du marché du porc mondial. »

    Le programme PorcTracé Canada du CCP a pour but de réduire les incidences d’une éclosion de maladie  ou d’une question de salubrité des aliments touchant le secteur porcin. Le système de traçabilité du programme recueillera des données sur les déplacements des porcs qu’on pourra utiliser pour contenir rapidement les éclosions de maladies ou les questions de salubrité des aliments et pour réduire les effets néfastes connexes sur l’ensemble du secteur porcin.

    « Nous avons organisé de vastes consultations auprès des intervenants de l’industrie au fil des ans, et nous estimons qu’un système de traçabilité des porcs réglementé par le gouvernement fédéral est un important outil pour protéger la santé des animaux et la salubrité des aliments », a déclaré Curtiss Littlejohn, président du Comité sur la traçabilité du CCP. « Dans le cadre du marché actuel, il est primordial que l’industrie porcine réponde à la demande mondiale de plus en plus marquée en caractéristiques de produits alimentaires et au besoin de confirmer ces exigences de consommation avec une traçabilité intégrale de la chaîne de valeurs. »

    La modification proposée à la réglementation, telle que publiée dans la Partie I de la Gazette du Canada, ou sur le site web de Gazette du Canada, accompagnée des directives sur la formulation de commentaires et de la date de clôture. L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) offre également des séances d’information par voie de conférence téléphonique à l’intention des personnes qui souhaitent obtenir une explication détaillée de la modification proposée. Des séances multiples sont prévues au cours de la semaine du 23 juillet 2012. Une invitation est disponible sur demande à trace.consultation@inspection.gc.ca

    Le CCP représente l’ensemble des producteurs de porcs du Canada. Le Conseil est une fédération qui regroupe neuf associations provinciales du secteur porcin et dont les activités visent à assurer le dynamisme et la prospérité de l’industrie du porc au Canada.

    © Conseil canadien du porc | Mobile Version